Quand la Nasa joue les Nostradamus

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par hachisparmentier le Jeu 27 Mar - 7:06

http://www.lalibre.be/debats/opinions/quand-la-nasa-joue-les-nostradamus-53319337357037d4538f5ab4

"Les ressources naturelles ne sont pas limitées.", affirme de Corentin de Salle, " C’est leur accès qui l’est : il dépend du stade de développement technologique. "

De Salle ignore sans doute que la 6ème extinction de masse est en cours et selon certains, 20 à 30 % des espèces animales vont disparaître d'ici à 2050. Ou alors pense-il qu'on peut recréer des espèces à notre guise dont des espèces végétales pour soigner ...?


hachisparmentier

Messages : 36
Date d'inscription : 06/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par hachisparmentier le Jeu 27 Mar - 7:16

93% des plantes médicinales en Inde sont menacées de disparition

hachisparmentier

Messages : 36
Date d'inscription : 06/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par lelion le Jeu 27 Mar - 7:56

hachisparmentier a écrit:De Salle ignore sans doute que la 6ème extinction de masse est en cours et selon certains, 20 à 30 % des espèces animales vont disparaître d'ici à 2050. Ou alors pense-il qu'on peut recréer des espèces à notre guise dont des espèces végétales pour soigner ...?

De Salle excellent comme d'habitude.

Evidemment il se prend tous les rebuts ecolo sur le coin de la tronche, focalisés sur l'hominem évidemment.

Une fois encore, on observe un manque total de réflexion dans la secte des adorateurs du Giec et autres officines subsidiées. Une autre indication que les mécanismes religieux n'ont pas été évacués de cette société pourtant laïcisée...


Dernière édition par lelion le Jeu 27 Mar - 8:00, édité 1 fois

lelion

Messages : 200
Date d'inscription : 05/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Café Chat Noir le Jeu 27 Mar - 7:58

Bon en même temps, qu'il n'y ait plus de ressources ou qu'il n'y ait plus que des ressources inaccessibles, si on ne trouve pas très rapidement un moyen d'accéder à celles-ci, c'est chou vert et vert chou. Et probablement chou blanc.
avatar
Café Chat Noir

Messages : 173
Date d'inscription : 06/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 8:44

Si les plantes médicinales disparaissent, cela fera l'affaire des firmes pharmaceutiques! Elle auront tout fait pour ça.
avatar
Oeildeguerre

Messages : 323
Date d'inscription : 14/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par lelion le Jeu 27 Mar - 9:05


lelion

Messages : 200
Date d'inscription : 05/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 9:44

Ce que ce petit porteur de crête déclare est inepte. Je ne dis pas que la NASA a raison, mais lui en tant que philosophe n'a strictement aucune légitimité dans le domaine pour affirmer que "ces chercheurs sortent allègrement de leur champ de compétence". Et de Salle, il ne sort pas de son champ de compétences, lui qui n'a sûrement jamais étudié plus de physique que celle de Newton, et encore?
La NASA compte des ingénieurs, des mathématiciens, des chimistes, des biologistes, des géographes, etc, etc. Et lui, devant cette armée de diplômés, avance son écu aux armes de "Dr. en Philosophie" pour les pourfendre. La flamme d'une fusée Atlas aura tôt fait de le réduire en cendres.

Oui, l'accessibilité aux ressources dépend de la technologie, mais la technologie dépend aussi des ressources disponibles. Regardez le bond en avant lors de la révolution industrielle. La vapeur produite par le charbon fait évoluer la technique, mais la technique aurait été dans une impasse si la ressource s'était avérée insuffisante, ou trop dangereuse à exploiter. Si on n'avait pas eu le pétrole, on n'aurait sans doute jamais eu que des trains, parce que remplir un réservoir de voiture avec du charbon, c'est chiant à périr. Si une technologie est trop difficile à mettre en œuvre, ou trop salissante, elle ne voit tout simplement pas le jour. Vous me direz, oui mais pendant la guerre, on avait bien des voitures roulant au charbon ou au bois gazéifié. Ok, mais on était déjà pleinement dépendant de l'automobile, et en pénurie. Dès que la guerre fut finie, on est repassé au pétrole.

Non, les ressources ne sont pas inépuisables pour maintenir la gabegie actuelle. Je vous signale tout de même que malgré l'écologie dans le vent (c'est le cas de le dire), les mesures d'économie, notre technique si avancée, etc, la quantité d'énergie dépensée dans le monde ne fait que croitre chaque année!
Le jour où pour un niveau technologique supérieur ou égal, cette quantité diminuera, je commencerai à croire au discours de Monsieur de Salle.
avatar
Oeildeguerre

Messages : 323
Date d'inscription : 14/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par lelion le Jeu 27 Mar - 11:26

Oeildeguerre a écrit:Ce que ce petit porteur de crête déclare est inepte. Je ne dis pas que la NASA a raison, mais lui en tant que philosophe n'a strictement aucune légitimité dans le domaine pour affirmer que "ces chercheurs sortent allègrement de leur champ de compétence". Et de Salle, il ne sort pas de son champ de compétences, lui qui n'a sûrement jamais étudié plus de physique que celle de Newton, et encore?
La NASA compte des ingénieurs, des mathématiciens, des chimistes, des biologistes, des géographes, etc, etc. Et lui, devant cette armée de diplômés, avance son écu aux armes de "Dr. en Philosophie" pour les pourfendre.

Et toi? Tu as la compétence pour te faire un avis?

lelion

Messages : 200
Date d'inscription : 05/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 11:42

Sans doute que non, mais moi je n'avance pas des inepties dans un journal devant des centaines de milliers de lecteurs! Et je ne vois pas en quoi votre attaque ad hominem envers ma personne (enfin, ton attaque, puisque je viens de constater qu'on se tutoie) réfute en quoi que ce soit mes arguments.
Le point que notre civilisation commence maintenant à atteindre est une limite de nature différente des précédentes. Jamais auparavant, on ne s'était grandement soucié de la finitude du monde, car il restait assez tout pour tout le monde. Maintenant, comme un homme qui ne gagne pas trop bien sa vie, on commence à devoir faire attention. Demain, on fera des économies de bouts de chandelles. Moi je ne vois que deux solutions: soit faire moins d'enfants, soit aller voir ailleurs dans l'espace. C'est peut-être pour faire accepter cette dernière que la NASA nous agite le spectre d'une catastrophe, car c'est son intérêt.


Dernière édition par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 11:50, édité 1 fois
avatar
Oeildeguerre

Messages : 323
Date d'inscription : 14/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par lelion le Jeu 27 Mar - 11:47

Oeildeguerre a écrit:Sans doute que non, mais moi je n'avance pas des inepties dans un journal devant des centaines de milliers de lecteurs

Comment peux-tu juger du fait que ce soient des inepties si tu reconnais toi-même ne pas avoir la qualité pour en juger?

lelion

Messages : 200
Date d'inscription : 05/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 11:54

Parce que les argument de de Salle ne me semblent pas convaincants, question de bon sens. Le gaz de schiste, oui, super, mais à quel prix écologiquement parlant?
C'est bien de faire confiance à la technologie, mais la technologie n'a en rien diminué l'impact humain sur la terre, que du contraire. Il est inéluctable que si on continue sur cette voie, on fiche en l'air la planète.
Pour moi Corentin de Salle est un scientiste comme on n'en fait plus
avatar
Oeildeguerre

Messages : 323
Date d'inscription : 14/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 11:57

Allez, oui, dans un sens, il a raison: des ressources, il y en a, mais quel est le prix à payer pour les utiliser, c'est ça la question.  Si un jour j'ai froid, je pourrai brûler le plancher de mon grenier et les poutres du toit. Il me suffira de me procurer une tronçonneuse, outil issu de la technologie.
avatar
Oeildeguerre

Messages : 323
Date d'inscription : 14/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 13:21

J'ajouterais aussi ceci: dans l'ouvrage cité ici (http://www.monde-diplomatique.fr/2011/08/FARBEAU/20897) et que j'ai lu, on parle de la raréfaction des métaux. Vous me direz, oui, mais tout reste sur terre (sauf le peu qu'on envoie dans l'espace). Certes, mais tout se trouve mélangé, disséminé, et pour retrouver des minerais (au sens large, déchets compris) suffisamment riches, il faut de l'énergie, toujours plus, et donc les auteurs incitent à limiter les usages au nécessaire. Ce n'est sûrement pas l'avis, je présume, de M. de Salle, pour qui la Science toute puissante saura extraire d'un grain de sable, éventuellement par transmutation des éléments, de l'or, du niobium, du tantale, etc.
M. de Salle me fait penser au prof. Aronnax dans 20000 lieues sous les mers, en extase devant les réalisations de la science du Capitaine Nemo et les prodiges de l'électricité. Enthousiasme sans limite et confiance inébranlable, même coincé sous la banquise.
avatar
Oeildeguerre

Messages : 323
Date d'inscription : 14/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par lelion le Jeu 27 Mar - 13:25

Oeildeguerre a écrit:Parce que les argument de de Salle ne me semblent pas convaincants, question de bon sens.

En clair, quand tu dénies à De Salle une quelconque compétence scientifique pour discuter d'un problème pour lequel tu reconnais n'en avoir toi même aucune, et quand tu critiques De Salle, c'est sur foi de ton bon sens. Mâtin, c'est du solide tout cela.

En fait, tu résumes tout à fait ce sur quoi reposent les fariboles écologiques...

lelion

Messages : 200
Date d'inscription : 05/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 13:41

Le Lion, je présente aussi des ARGUMENTS. Tu n'en as encore présenté aucun! Quand je parle de bon sens, il ne s'agit pas de fingerspitzengefühl, mais d'un avis que je me suis forgé par mes lectures. Il ne me semble pas sensé d'affirmer comme il le fait de manière péremptoire que la technique va résoudre tous les problèmes de ressources, pour la bonne et simple raison que les ressources sont exponentiellement de plus en plus difficiles à exploiter. Entre ramasser la houille sur le sol et creuser des galeries de mines, il y avait déjà une marge. Maintenant, on parle d'exploitation de nodules polymétalliques, d'exploitation de pétrole toujours plus loin en mer, etc. Il est évident qu'à partir d'une certaine limite, ça va coincer. Il est possible que la science progresse assez pour qu'on puisse continuer à exploiter d'avantage de gisements, mais il est aussi possible qu'à un moment, l'état des connaissances ne suffise plus pour le faire, et qu'on commence à manquer de ressources, et fatalement, à régresser dans les domaines où ces ressources sont indispensables. Je ne crois pas que la réponse à cette question donnée par la NASA soit si facilement réfutable, en tout cas certainement pas en disant "on a cru par le passé que c'était foutu et ça ne l'était pas, alors maintenant ce sera sûrement encore une fois comme ça"
avatar
Oeildeguerre

Messages : 323
Date d'inscription : 14/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 13:43

Et de plus, comme je le disais, l'impact sur la nature est de plus en plus sérieux, parce qu'un puits qui se met à couler au fond de la mer, c'est autre chose que perdre 10 tonnes de houille avec un wagon qui se renverse.
Et si ça ne te plait pas, le lion, je me coiffe comme Kim Jong II et je te fais travailler dans un cirque  Very Happy 
avatar
Oeildeguerre

Messages : 323
Date d'inscription : 14/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par lelion le Jeu 27 Mar - 14:03

Oeildeguerre a écrit:Le Lion, je présente aussi des ARGUMENTS. Tu n'en as encore présenté aucun! Quand je parle de bon sens, il ne s'agit pas de fingerspitzengefühl, mais d'un avis que je me suis forgé par mes lectures. Il ne me semble pas sensé d'affirmer comme il le fait de manière péremptoire que la technique va résoudre tous les problèmes de ressources, pour la bonne et simple raison que les ressources sont exponentiellement de plus en plus difficiles à exploiter. Entre ramasser la houille sur le sol et creuser des galeries de mines, il y avait déjà une marge. Maintenant, on parle d'exploitation de nodules polymétalliques, d'exploitation de pétrole toujours plus loin en mer, etc. Il est évident qu'à partir d'une certaine limite, ça va coincer. Il est possible que la science progresse assez pour qu'on puisse continuer à exploiter d'avantage de gisements, mais il est aussi possible qu'à un moment, l'état des connaissances ne suffise plus pour le faire, et qu'on commence à manquer de ressources, et fatalement, à régresser dans les domaines où ces ressources sont indispensables. Je ne crois pas que la réponse à cette question donnée par la NASA soit si facilement réfutable, en tout cas certainement pas en disant "on a cru par le passé que c'était foutu et ça ne l'était pas, alors maintenant ce sera sûrement encore une fois comme ça"

Si tu reconnais n'avoir aucune compétence dans le domaine mais t'être fait une connaissance sur foi de lectures, pourquoi cela ne serait-il pas le cas de Corentin DS à qui tu dénies toute compétence dans le domaine également?

lelion

Messages : 200
Date d'inscription : 05/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par lelion le Jeu 27 Mar - 14:04

Oeildeguerre a écrit:Et si ça ne te plait pas, le lion, je me coiffe comme Kim Jong II et je te fais travailler dans un cirque  Very Happy 

Ton mot n'est pas anodin: il exprime bien vers quoi tend l'écologie à l'heure actuelle.

lelion

Messages : 200
Date d'inscription : 05/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 14:18

Là je suis d'accord. Mais ce genre d'écologie est un business en soi!
Je ne suis pas écolo:
Je ne suis pas contre le nucléaire (je suis physicien faut dire). Mais je suis "contre" les centrales classiques, parce que des centrales aux sels fondus sont plus sûres. Je ne suis pas contre le progrès, mais je trouve stupide de fabriquer des LED qui consomment 10 fois moins, pour aller éclairer jour et nuit des bâtiments. Je pense que les produits bio sont un luxe. Je n'ai pas peur de m'habiller avec la peau des animaux. Je ne crois pas aux pouvoir des pierres, à l'homéopathie, et toutes ces fadaises.
Je ne crois pas que la science soit une ennemie, mais je ne crois pas non plus qu'elle soit innocente et sans danger.

avatar
Oeildeguerre

Messages : 323
Date d'inscription : 14/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par mars2000 le Jeu 27 Mar - 14:28

C'est bizarre qu'un débat en principe scientifique dérive vers la critique de l'écologie. Là, je vais mettre mon petit grain de sel : politiquement, les moins enclins à se soucier des problèmes d'environnement, ce sont ceux qui sont soutenus ou téléguidés (on choisit le mot qu'on veut selon qu'on est de droite ou de gauche) par les gros financiers qui ne pensent qu'à leurs bénéfices. C'est pourquoi les Etats-Unis sont les plus réticents à faire des efforts en la matière, que le Président soit Bush ou Obama, il n'y a guère de différence (comme il y en a de moins en moins entre le MR socialisé et le PS libéralisé).

Où sont les vrais écologistes en politique ? Pas à Ecolo, qui a prouvé son incompétence comme gestionnaire (responsabilité partagée, il est vrai, avec le CDH). Ils sont au FDF (qui fut le 1er, avec Didier Gosuin, à se préoccuper d'environnement à Bruxelles) et dans certains partis de gauche (Vega, MG, et probablement le PTB, mais je n'ai pas vérifié). Quant à savoir si cela risque d'évoluer vers le modèle nord-coréen, on peut certainement se poser la question pour le PTB, mais pas pour le FDF. Quant à Vega et MG, c'est trop tôt pour juger.
avatar
mars2000

Messages : 364
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Namur (Wallonie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Oeildeguerre le Jeu 27 Mar - 14:34

Vega .. c'est quoi ça? Verts et à gauche disent-ils. Pastèque comme Ecolo quoi. Vert dehors, rouge dedans. Quand les verts attaquent, la lune est rouge. Vipère au poing, fulgure au poing!
A quand un parti de droite se souciant un minimum d'écologie?
avatar
Oeildeguerre

Messages : 323
Date d'inscription : 14/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par lelion le Jeu 27 Mar - 15:08

Oeildeguerre a écrit:Je ne crois pas que la science soit une ennemie, mais je ne crois pas non plus qu'elle soit innocente et sans danger.

C'est exactement cela, le progrès: c'est comme le capitalisme, ce n'est ni moral, ni immoral, c'est amoral.

Ce sont nos codes, notre manière de fonctionner qui le lustrent de moralité. Les précheurs des campagnes US vouaient aux gémonies ceux qui envoyaient leurs enfants dans les villes, NY par exemple déjà à la pointe de tous les progrès, jurant que le gaz de ville ne tarderait à exploser et les transformeraient bientôt en enfers. D'autres juraient la fin du monde imminente quand les frères Wright ont pris les airs - un défi à Dieu.

Maintenant, on va en masse en A320 à Ibiza, c'est un business immense et parfois les avions tombent.

Quand les voitures automobiles sont apparues, des articles dans le déjà très sérieux Lancet estimaient que le corps humain ne pourrait résister à la pression engendrée par un déplacement à 100 Km/h. Le précédent Michaël Schumacher démontre si besoin est qu'une chute à 2 km/h a ski semble pourtant plus dangereux que le fait de faire 300 km/h sur le circuit de Spa...

lelion

Messages : 200
Date d'inscription : 05/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par lelion le Jeu 27 Mar - 15:16

mars2000 a écrit:C'est bizarre qu'un débat en principe scientifique dérive vers la critique de l'écologie.

Ne pas confondre la cause et l'effet: c'est parce que le lobby ecolo - prurit post-marxiste - a érigé *sa* vision de la science en dogme indiscutable que l'écologie est critiquée.

Oeildeguerre a écrit:A quand un parti de droite se souciant un minimum d'écologie?

Ironique quand on pense que l'écologie est de droite par origine...

lelion

Messages : 200
Date d'inscription : 05/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Poyel le Jeu 27 Mar - 19:52

hachisparmentier a écrit:"Les ressources naturelles ne sont pas limitées."

Cette phrase seul discrédite toute la pensée de ce monsieur !

Poyel

Messages : 171
Date d'inscription : 06/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Samson le Jeu 27 Mar - 21:31

Corentin de Salle peut bien arguer de son doctorat en Philosophie pour faire préfacer ses oeuvres par Didier Reynders, s'il ne lui sert autrement qu'à bêler une fois encore son bréviaire Friedmanien de la Pensée Unique, c'est un gâchis de temps et d'énergie.

Plus que jamais en cette époque de mondialisation, oser prétendre que les ressources naturelles ne sont pas limitées ne relève pas de la science - fut-elle même économique -, mais de l'idéologie. Et prétendre sans autre argument que les scientifiques disposant des meilleurs instruments pour observer et mesurer en direct les modifications de l'éco-système et du climat terrestre se trompent dès que cela menace les affaires, ne relève - comme les "Nouveaux Philosophes" nous y ont accoutumé - que du boniment.

Quand aux études "farfelues" sur le refus de communication des extra-terrestres, on peut imaginer qu'elles reposent et sont étayées par certains faits et observations dont la NASA n'a peut être pas jugé utile d'informer tous les petits comptables de cette planète :-)
avatar
Samson

Messages : 186
Date d'inscription : 06/03/2014
Localisation : Gesves

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la Nasa joue les Nostradamus

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum